Haut

Le mot Millésime est tombé dans le sens commun pour signifier la « meilleure année » de production d’un vignoble comme le suggère Pascal Obispo dans sa chanson. Or un millésime désigne tout simplement l’année de la vendange d’un vin, soit l’âge du vin donné par les quatre chiffres qui figurent sur l’étiquette de sa bouteille. Les prix, les qualités et le temps de garde d’une bouteille varient selon cet âge-là : Winalist vous explique tout !

Le rosé, le vin adoré des français

Penchons-nous un peu sur la consommation en vin des français et l’image du vin rosé.
Les français boivent majoritairement du rouge, puis du rosé et enfin du blanc. Or, le rosé est le seul vin dont la consommation a augmenté (hausse de 3,49% en 2016).

Depuis 1990, la consommation de vin rosé a triplé (données CIVP d’après IRI Symphony) et la France est devenue le plus gros consommateur de rosé au monde. La France est aussi le plus grand producteur au monde…mais nous buvons tellement de rosé que nous devons aussi en importer !

En France, les indicateurs sont au “rose”: nous consommons presque 3 fois plus de rosé que les Américains (qui sont devant nous au regard de la consommation totale de vin)! D’où vient le vin rosé en France ? Majoritairement de Provence. Puis de la Loire, de la région du Rhône et de Bordeaux.

Un rosé qui redore son blason. Longtemps perçu comme un vin aux qualités gustatives moins poussées, ces dernières années la montée en qualité des vins rosés l’a fait revenir sur nos tables : ce sont 9 consommateurs de vin sur 10 qui boivent du rosé, soit un marché total estimé à 36 millions de consommateurs.

Pourquoi rosé est-il synonyme d’été ?

Un vin plus simple et convivial. Le rosé c’est l’emblème de l’apéro, mais au delà de cette image, l’engouement pour ce vin correspond à l’évolution de nouveaux modes de consommation. Des repas moins structurés, le développement de la cuisine du monde, la simplicité, la découverte, la convivialité et la recherche du plaisir immédiat se marient parfaitement avec ce vin rosé qui est plus accessible, affranchi de la lourdeur des codes traditionnels du vin.

Le rosé “météo sensible”. L’été, les bouteilles de vin rosé gagnent des mètres sur les linéaires des supermarchés. Qu’il s’agisse de la température ou de l’ensoleillement, dans les grandes surfaces françaises, 35% des rosés sont vendus l’été, contre 15% en hiver.

Qui consomme du rosé ? Dans le monde, ce sont d’abord les jeunes adultes (18-24 ans). Dans la majorité des pays également, les femmes déclarent consommer plus de vin rosé que les hommes : en Allemagne et aux Pays-Bas, cette différence atteint 6%. Cependant en France, à bat les clichés : la consommation de rosé est trans-générationnelle et la différence de sexe n’est pas significative !

Les tendances rosé arrivent !

Le rosé sert de base à de nombreuses créations et inspire de nouveaux produits originaux cette année.

LE ROSÉ “PISCINE” OU “ICED ROSÉ” POUR LES JOURNÉES LE PLUS CHAUDES DE L’ÉTÉ

On ne pointe plus du doigt celui ou celle qui sert son vin sur un lit que dis-je, une piscine de glaçons, pour déguster son rosé frappé ! Or, on choisit les vins qui s’y prêtent le mieux.

LE FROSÉ CONTINUE DE SÉDUIRE

“ Versez les 1,75L de rosé dans un plat à gratin et laissez-le au congélateur environ 6h.
Faites un sirop de sucre : portez à ébullition 120g de sucre avec 125mL d’eau et mélangez jusqu’à dissolution du sucre (environ 3 minutes).
Retirez du feu et ajoutez une barquette de 225g de fraises qui doivent infuser 30 minutes. Passez le mélange au tamis au-dessus d’un saladier et couvrez avant de réfrigérer 30 minutes.
Enfin, sortez le rosé que vous placez dans un Blender avec le sirop à la fraise, 75 mL de jus de citron et 150g de glace pilée. Mixez jusqu’à ce que la texture soit lisse ! Vous pouvez décorer avec de la menthe et des bouts de fraise.”

LE SPRITZ AU ROSÉ

Première fois évoquée sur le site de Bon Appétit, la recette est inventée par le journaliste Rick Martinez et fait déjà le tour du web. La recette classique du Spritz mélange de l’Apérol, du Prosecco, un peu d’eau pétillante et un zeste d’orange. Celle du rosé Apérol Spritz est un peu plus compliquée.

Mélangez 15 cL de jus de fruit de passion, 5 cL d’Aperol, 5 cL de jus de citron vert, 4 cuillères à café de sucre, 1L de rosé et 0.5L d’eau pétillante. Ajoutez des rondelles de pamplemousse pour décorer et servez. Si vous voulez une version moins alcoolisée, n’hésitez pas à remplacer un peu de rosé par de l’eau pétillante”

0

poste un commentaire