Haut

Nous avons testé pour vous la journée vendanges organisé par le Champagne J. de Telmont !

Le domaine nous a ouvert ses portes à Damery, commune située une dizaine de kilomètres d’Epernayafin de participer à une journée particulière: une journée vendanges! En arrivant dans la cour du domaine, nous apercevons la superbe bâtisse qui renferme les secrets de la création de ce champagne d’exception. Nous sommes accueillis par Betrand Lhopital, directeur de la maison J de Telmont depuis 20 ans et Philippe Manfredini, Directeur Commercial.

Le domaine nous a ouvert ses portes à Damery, commune située une dizaine de kilomètres d’Epernayafin de participer à une journée particulière: une journée vendanges! En arrivant dans la cour du domaine, nous apercevons la superbe bâtisse qui renferme les secrets de la création de ce champagne d’exception. Nous sommes accueillis par Betrand Lhopital, directeur de la maison J de Telmont depuis 20 ans et Philippe Manfredini, Directeur Commercial.

Malgré la météo changeante et capricieuse, nous nous mettons en route pour la vigne. À quelques pas du domaine (et en grimpant un peu!), on atteint rapidement un point de vue époustouflant. D’où nous sommes, nous ne pouvons que contempler ces immenses hectares de vignes qui surplombe toute la commune de Damery et ses alentours.

Nous faisons une halte dans les vignes pour prêter attention aux explications de Bertrand Lhopital au sujet de la vigne et du raisin. Les vendanges ayant déjà eu lieu, il n’est pas possible de contribuer à la cueillette du raisin. Malgré tout, on nous conseille de goûter aux grappes de raisin restées sur la vigne – elles sont sucrées et pulpeuses!

Nous retournons sur nos pas pour rejoindre le domaine – nous arrivons sous une tente spécialement érigée pour l’occasion, où des musiciens jouent un air de jazz. C’est avec plaisir que nous dégustons une coupe de la Cuvée Grande Réserve Brut, un classique de la maison J de Telmont: un champagne élégant et raffiné, fruité et délicat.

Nous passons ensuite à table pour déguster la fameuse potée champenoise, spécialité culinaire de la région. Il est composé de lard de poitrine, de porc, de saucisse et de jambon fumé. Le tout est agrémenté de carottes, de navets, de pomme de terre et de chou pommé – c’est le repas typique des vendangeurs! Nos voisins de table venant de la région bordelaise, nous passons un agréable moment à échanger sur les atouts de nos régions respectives et nos gouts en matière de vin.

Après le repas, nous sommes invités à déguster du jus de raisin, directement venu du pressoir – un jus sucré, encore faible de caractère mais néanmoins très savoureux. Nous sommes ensuite conduit dans une salle où le chef de cave nous présente les foudres– ce sont d’énormes tonneaux où sont stockés les raisins qui viennent d’être pressés. Le jus va rester dans ces tonneaux pendant plusieurs jours. Nous descendons encore plus bas vers les caves, où nous apercevons des milliers de bouteilles, superposées les unes sur les autres. Ce sont les vins qui reposent en attendant d’être assemblé pour créer une cuvée. Betrand Lhopital nous explique comment l’assemblagedu champagne est effectué, du pressuragedu raisin jusqu’à l’élaborationdu produit final.

Pour terminer cette journée, nous avons la chance d’assister au remplissage des pressoirs– on observe les travailleurs charger ces monstres de 8000kgs de raisin, qui vont être pressés pendant plusieurs heures afin d’obtenir un jus sans résidu.

Un grand merci au Champagne J de Telmont pour cet accueil – nous sommes impatients de renouveler l’expérience l’année prochaine!

Si vous souhaitez découvrir d’autres activités proposées par le domaine, rendez-vous ici !

.

0

poste un commentaire